Accueil   |   Biographie   |   Sculptures   |   Dessins   |   Bibliophilie   |   Photographies   |   Actualité   |   Liens   |   Contact


Les Monumentales



Dialogue avec l'Architecture


La première intention de la sculpture fut de mettre en correspondance les hommes et les dieux.
Et il en reste bien des traces. Aujourd’hui, dans notre monde occidental, beaucoup ne croient plus ni au ciel ni aux dieux,
et le divorce entre l’architecture et la sculpture est irrémédiable. L’architecte abandonne une place au sculpteur :
il ne la lui aménage pas ; encore moins construit-il pour elle. N’empêche que nous, les sculpteurs, rêvons encore de monumental intégré à l’architecture,
car si la sculpture est apte à humaniser certains lieux, c’est surtout l’homme qu’elle cherche à humaniser, à travers ces lieux.
Le monumental a ses exigences propres.


sculpture monumentale


Pour agrandir cliquez sur les photos


sculpture monumentale


D’abord la sculpture est prévue en fonction d’un site - qui peut être architecture - mais aussi bien un jardin, un étang, une allée.
elle est aussi prévue en fonction du soleil. Chaque sculpture est un cadran solaire qui varie du matin au soir
et ce mouvement de la lumière orchestre les ombres portées.
Prévue encore en fonction du thème : palais, temple, maison, jardin. C’est l’esprit des lieux.
Enfin en fonction du bâtiment lui-même : entrée, centre de cour, passage, niche ou alcôve.




Certains lieux semblent appeler une sculpture monumentale.
Imaginez qu’on me propose de disposer de toute une grande allée,
je rêverais d’Angkor ou de l’Allée des Béliers, ou de la Chine…



Sait-on jamais ?